[OPERATION PANTHER] UN SOLDATS TUÉS LORS D'UNE ATTAQUE A L'IED

Un engin explosif improvisé (IED) a explosé lors d'une mission de reconnaissance de l’opération Panther dans la région de D'jenahoud . Plusieurs soldats ont été touchés : Un serait morts et deux autres blessé. L’attaque a eu lieu dans une zone où d'importants flux de Groupe armés terroriste(GAT) avait déjà visé des Français de la force Panther auparavant.

20190407234938_2.jpg

Ce dimanche matin, une section de la force Panther a été frappé par une attaque à l’IED. L’unité était en opérations de reconnaissance de zone, dans la région de D'jenahoud, au centre de la région où stationneraient des contingents de GAT.

L'opérateur engin explosif(EOD) a sauté sur l’IED en tentant de le désamorcer. Le bilan est lourd : 1 morts et 2 blessé. Les victimes appartiennent au groupe 31 de la 3e section d'infanterie de combat de la QUICK REACTION FORCE.

 

Il s’agit du soldat de 1ere classe Arnaud Canis comme l’a précisé le ministre des armées dans un communiqué où elle s’associe « à la douleur de leurs familles, de leurs camarades de l’opération Panther et de leurs frères d’armes ». Le soldat décédé serait un jeune soldat du régiment.

servicecoat_caniss.png

 

Actuellement, le sous-groupement tactique désert infanterie (GTD-I) « Panther » et le sous-groupement tactique désert américain « Majoud » opèrent dans le fuseau de la région de Djenahoud. C’est une zone où la France a marqué quelques points ces derniers jours, en particulier lors des différentes destructions qui a permis la « neutralisation » de campements terroristes et la destruction d'un véhicule. Toutefois, l’activité des groupes armés n’y faiblit pas et leurs attaques ont fait une beaucoup de morts depuis le début de l’année.

Desktop_01-04-2019_02-14-57-742mm.png